Jericoacoara

Jericoacoara, aussi appelée Jeri pour les intimes, est un petit village balnéaire dans le nord du Brésil, perdu au milieu d’une réserve nationale protégée. Le village attire de nombreux kitesurfeurs grâce à ses puissants vents.

  • Instagram
  • Facebook
  • Pinterest

Profitez de l'ambiance magique et festive de Jericoacoara

Sommaire

Pour ma part ce village a été une vraie découverte et reste l’un de mes meilleurs souvenirs. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avant d’y aller et es 4 jours là-bas ont été un pur bonheur. Une espèce de paradis perdu qu’il vaut mieux découvrir par soi-même. Endroit idéal pour rencontrer du monde, se reposer, mais aussi danser, et faire des soirées.

Oubliez vos chaussures et vos tracas : dans ce village où les rues sont de sable vous vivrez pieds nus et tranquilles !

 

1. Se rendre à Jeri

Coût du trajet en van de Jijoca de Jericoacoara à Jeri : 25R$/personne.

Ce prix augmente s’il y a moins de passager.

Car au centre d’une réserve naturelle protégée, le village est difficile d’accès. Aucune route goudronnée n’y mène et la circulation en voiture y est interdite, sauf pour les locaux et les conducteurs de vans amenant les touristes.

 

Pour se rendre à Jeri il vous faudra d’abord rejoindre la ville de Jijoca de Jericoacoara, d’où vous pourrez monter dans un van qui vous conduira en 30min environ à Jeri, en passant par une route pour le moins mouvementée.

Le van ne part qu’une fois qu’il est rempli mais avant 19h ils se remplissent rapidement. Vous trouverez les vans juste devant la Rodoviaria (gare routière), les chauffeurs vous attraperont à votre sortie du bus.

Jericoacoara

Jijoca de Jericoacoara

La taxe est de 5R$/personne/jour.

POUR INFO :

Le village de Jeri étant au milieu d’un parc national, il y a une taxe de séjour à payer à Jijoca. Le guichet est à la Rodoviaria et tous les conducteurs de vans s’arrêteront devant avant de vous conduire à Jeri.

 

La douane vous fourni alors un document à garder précieusement. Il vous sera demandé à l’entrée de Jeri par les autorités.

CONSEIL

Si vous ne savez pas combien de jours vous comptez rester à Jeri aucun souci : donnez une approximation et si vous restez plus longtemps et que vous vous faites contrôler à la sortie vous n’aurez qu’à payer le supplément.

Pour ma part j’ai payé pour 3 jours et suis restée au final 5 jours, sans avoir eu de supplément à payer.

A. Se rendre à Jeri depuis Fortaleza

(solution la plus simple)

 

A l’aéroport de Fortaleza prendre un bus pour Jijoca de Jericoacoara pour 60R$, puis prendre un van jusqu’à Jeri.

Vous avez aussi un aéroport à Jijoca, il doit donc y avoir des vols Fortaleza/Jijoca de Jericoacoara.

Avantages de ce trajet : la rapidité, la simplicité et le coût.

B. Se rendre à Jeri depuis Sao Luis

(trajet assez compliqué et surtout beaucoup plus long)

 

1. A la Rodoviaria de Sao Luis prendre un bus jusqu’à Barreirinhas. (environ 5h)

2. A Barreirinhas se rendre à Tutoia. 2 options :

A. Prendre un autre bus jusqu’à Tutoia (pas cher mais il n’y en a pas tout le temps) ou

B. Prendre un van jusqu’à Tutoia pour 60R$. Le bus dure environ 2h tandis que le trajet en van, beaucoup plus local et atypique peut prendre jusqu’à 3h30 en comptant les détours, les attentes de passagers et autres coutumes.

Dans les deux cas descendre à l’arrêt de la Rodoviaria de Tutoia (ne pas hésiter à le demander au chauffeur avant si vous n’êtes pas rassuré).

3. A la Rodoviaria de Tutoia prendre un bus jusqu’à Parnaiba. Coût : 20R$, durée : environ 2h15.

4. A la Rodoviaria de Parnaiba prendre un bus pour Camocim (compagnie Guanabara pour 27R$ et 2h10 de route).

5. A Camocim prendre un dernier bus pour Jijoca de Jericoacoara avec la compagnie Fretcar pour 13R$. 

6. A Jijoca prendre le van pour Jeri.

Avantages de ce trajet : l’arrêt dans plusieurs villes permet de les visiter, sans nécessairement devoir y passer une journée entière. Le temps d’attente entre les bus peut vous permettre de vous balader dans les villes. Camocim a un joli port, à côté de Parnaiba vous trouverez le village d’Ilha Grande qui propose des tours en bateau sur le delta pour 70R$ de 9h à 15h, tout compris. Autre avantage : la longueur du trajet et sa complexité ne rendra que votre arrivée à Jeri plus incroyable.

Port de Camocim

Pour les bus et les vans pas besoin de réserver en avance sur internet. Vous pouvez acheter les billets directement sur place dans les guichets, ce qui vous permet d’être plus libre dans vos déplacements.

Concernant les horaires il y a globalement assez de bus par jour. Et si par hasard vous étiez bloqué dans une ville pas de souci : prenez une moto-taxi ou demander à n’importe quel passant la pousada barata (la moins cher) la plus proche. 

Rappel : le coût moyen d’une nuit dans une pousada est de 60R$.

Pour quitter Jeri prenez un van dans la Rua Principale ou la Rua Francisco jusqu’à Jijoca puis faites vous chemin retour.

Si vous devez partir tôt le matin ou tard le soir vous pouvez soit demander à votre hôtel/auberge/pousada de vous commander un van ou bien vous débrouiller seul. Il y a des vans dès 6h du matin qui récupère des touristes dans les différents hôtels, vous pouvez donc vous greffer à eux.

 

2. Se loger

Se loger à Jeri est la chose la moins difficile du monde ! Des hôtels, pousada et auberge de jeunesse dans chaque rue et ruelle. Il y en a pour tous les conforts.

 

Pour ma part je suis restée à l’auberge de jeunesse LaTaperajeri. 40R$ la nuit (soit 10€). Auberge toute petite avec une entrée bien cachée mais une atmosphère apaisante, des lits et draps propres et un petit déjeuner copieux.

CONSEIL

Si vous voyagez en haute saison (de juin à aout) je vous conseille de réserver sur internet, vous risquez sinon de ne plus avoir de place.

 

3. Visites et activités

A Jeri il y a plusieurs choses à faire.

 

Vous pouvez prendre des cours de kitesurf, pour cela vous n’avez qu’à vous rendre sur la plage où vous trouverez différentes écoles.

 

Vous pouvez faire une petite randonnée jusqu’à la Pedra Furada en passant par la plage ou la colline.

 

Vous pouvez faire un baptême de plongée dans les lacs et lagunes.

 

Vous pouvez faire des balades à cheval ou en calèche.

 

Les hébergements proposent généralement des circuits de visites dans le parc de Jericoacoara ce qui vous permettra de visiter des endroits inaccessibles à pied. 2 circuits proposés : 

- Le littoral Est qui vous permet d’aller voir le Lagoa Azul, le Lagoa do Paraiso, le village de Préa (autre centre de prédilection des kitesurfeurs).

- Le littoral Oeste qui vous permet d’aller voir la lagune de Tatajuba, le vieux village de Tatajuba et le passage des hippocampes.

Le village de Jeri est aussi connu pour ses nombreuses soirées : 

  • Soirée Samba les vendredis soirs

  • Soirée Reggae sur la plage les mardis soirs

  • Soirée Forro les jeudis et dimanches soirs

A Jeri la coutume est d’aller observer le coucher de soleil sur la grande dune à partir de 17h, en buvant de l’eau de coco fraiche ou une bonne caïpirinha à 2,5€ (nature ou aromatisée aux fruits exotiques : mangue, passion, acerola mon préféré, kiwi, etc.).

 

Enfin, l’endroit où tout le monde se retrouve régulièrement est le Café Jeri mais il y a plusieurs autres bars très sympas.

 

La nuit, à partir de 2h du matin, le village se vide, plus rien ne s’y passe, et ce sont alors des ânes sauvages qui envahissent les rues de sable.

4. Informations utiles

 

- Prévoyez suffisamment d’argent en espèce : il n’y a pas de distributeur dans le village. Vous pouvez cependant généralement payer les hébergements en carte.

 

- Si vous êtes à cours d’argent liquide vous pouvez aller en acheter au supermarché de la Rua Principale, mais cela va vous coûter des frais supplémentaires.

 

- Le soir, allez faire un tour sur la Rua Francisco pour y manger moins cher et typique.